Investir dans l'immobilier sans l'aide d'une agence

Archive du 03/07/13

Les ventes de particulier à particulier représentent près de la moitié des transactions immobilières enregistrées en France chaque année, selon les estimations des notaires. Ces pratiques présentent toutefois certains risques que tout acheteur se doit de connaître et d'éviter.

La vitrine d'une agence immobilière - Photo CC by Jacob Ljørring

La recherche des opportunités d'achat

Acheter une maison ou un appartement directement à son propriétaire offre plusieurs avantages, dont l'absence des commissions d'agence et la transparence des négociations. L'acquéreur n'est pas toutefois à l'abri de nombreux pièges, notamment durant la phase de recherche du bien à acheter. De nombreux sites sont dédiés actuellement aux annonces de ventes de particulier à particulier.

Ces plateformes ne sont toutefois pas à l'abri des escrocs en tout genre. La première étape consiste alors à demander aux gérants ou conseillers du site la fiabilité d'une annonce à première vue intéressante. Si la véracité de l'avis est attestée, l'acheteur peut prendre contact avec son propriétaire et demander une visite complète de l'appartement ou de la maison.

Savoir négocier

Avant d’entamer les discussions avec le vendeur, l'acquéreur doit disposer de quelques informations essentielles concernant la situation du marché du quartier environnant, l'état des lieux, les assurances, etc. Ces données permettent de fixer une première fourchette de prix de la maison ou de l'appartement. Les négociations s'en trouveront plus aisées. Dans le meilleur des cas, l'acquéreur pourrait obtenir jusqu'à 20 % de réduction sur la première évaluation du propriétaire.

Signer le compromis de vente

Si les négociations avec le propriétaire-vendeur aboutissent, les deux parties font appel à un notaire pour valider la transaction. Cette procédure se matérialise par la signature du compromis de vente, l'acte officiel qui précise le montant de la transaction et l'engagement des deux intervenants à respecter toutes les clauses du contrat. Pour l'acheteur, la signature du compromis signifie l'ouverture des démarches liées à la recherche de crédit immobilier et l'assurance de crédit. L'obtention du prêt doit néanmoins se faire dans les délais précisés dans l'avant-contrat de vente. L'aide d'un courtier de crédit immobilier et d'assurance pourra être utile pour accélérer les marchandages auprès des créanciers et obtenir un prêt à des conditions avantageuses.

Si l'aide d'une agence immobilière n'est pas forcément nécessaire pour trouver les meilleures opportunités d'achat, les services d'un courtier en crédit et d'un courtier d'assurance prêt sont conseillés. Ils vont vous aider à comparer les conditions d'assurance de crédit de votre banque par rapport à celles des organismes spécialisés dans les garanties de prêt. Les partenaires du courtier peuvent offrir une couverture jusqu'à 20 % moins chère que les tarifs des créanciers.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Leboncoin.fr, un faux petit site de vrais petites annonces.

Les prix de l'immobilier en Europe en 2012

Économiser sur son assurance habitation