Les maisons écologiques, où en sommes-nous?

Archive du 02/05/12

Le désir de construire en respect avec son environnement n’est pas nouveau. De tous les temps, les constructeurs explorer différentes méthodes de construction et matériaux afin d’être plus vert. Ces dernières années ont toutefois connu un regain au niveau de la construction écologique s’inscrivant maintenant dans une démarche de diminution de la dépense énergétique des pays. S’y retrouver n’est pas chose facile alors que certains principes ont fait leurs preuves et que de nouvelles idées sont toujours sans résultats concrets. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

Un quartier d'habitats écologiques
Photo par Lamiot sur Wikimedia Commons

La maison de bois toujours une bonne référence

La construction de maison en bois est encore le principe le plus simple, le mieux maitrisé et qui offre un bon rendement énergétique. Il existe plusieurs constructeurs et architectes qui maîtrisent très bien cette construction et qui offrent des plans pour maison "vertes". Se faire construire une maison architecte bois est donc une première bonne étape pour faire sa part dans la diminution de notre empreinte écologique.
La conception même de votre maison, son orientation, la disposition des pièces ainsi que le choix de son emplacement peuvent jouer indirectement sur votre dépense énergétique. Bien concevoir à la base votre maison vous ferra donc économiser tout en habitant un lieu confortable.

Opter pour des matériaux écologiques

En plus d’une bonne conception, le deuxième point d’intérêt pour le constructeur écologique sera l’utilisation de matériaux verts. Le développement des technologies et la diminution des coûts de production ont rendu plus accessibles certaines matières aux propriétés isolante ou résistante. Par exemple, l’isolation au chanvre sous forme de laine est maintenant une option abordable et permet d’éviter l’utilisation de produit hyper industrialisé.

Inclure des dispositifs particuliers

Certains principes qui peuvent sembler d’une simplicité incroyable sont toutefois encore trop peu utilisés. Par exemple, l’utilisation de la géothermie pour tempérer votre maison est une technique très bien maitrisée. Son coût initial est plutôt important, mais les économies futures équivaudront amplement à son coût. Vous pouvez aussi installer un système de récupération des eaux de pluie afin d’alimenter votre toilette. Puisque l’eau de la toilette n’est pas destinée à la consommation, l’utilisation de l’eau de pluie est tout à fait approprié. Jumelé à une toilette à faible consommation, vous aurez une quasi-indépendance à ce chapitre. En troisième temps, l’utilisation de panneaux solaires, de plus en plus performants, est aussi une option bien connue, mais pas suffisamment utilisée.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Leboncoin.fr, un faux petit site de vrais petites annonces.

Les prix de l'immobilier en Europe en 2012

Économiser sur son assurance habitation