À la recherche d'appartements nouveaux à Barcelone et Madrid

Archive du 06/06/13

Les nouvelles constructions d'appartements sont de plus en plus une rareté en Espagne, surtout à Barcelone et Madrid. On pourrait même dire qu'il s'agit d' une espèce en voie de disparition. La situation actuelle n'a rien à voir avec celle des années du boom immobilier.  Par contre dans d'autres villes moins populaires il y a une grande gamme de biens immobiliers qui s'accumule. En Catalogne l' on estime un stock qui dépasse les 80 000 unités. En particulier l'offre d'appartements sur la Costa Brava, populaire destination de vacances, est toujours en croissance.

À Barcelone

Pendant le troisième trimestre de 2011 ont été lancés seulement 175 nouveaux appartements à Barcelone. Ce chiffre  représente un 62% de moins que l'année dernière. Ces renseignements n'ont rien à voir avec ceux enregistrés dans les années du boom. Pendant la même période de l'année, en 2005, 1715 foyers étaient construits. C'étaient d'autres temps, pendant cette époque Barcelone a atteint un record avec la construction de 5841 unités par an.


L'immobilier sous tension à Barcelone et Madrid, le marché des appartements en Espagne
Maisons Rocamora, Barcelone. CC Chabe01

En Espagne

De plus, actuellement l’immobilier en Espagne ne montre aucun indice de redressement. La situation est telle que les promoteurs ont beaucoup de difficultés à obtenir des prêts hypothécaires. Il est donc, très difficile de financer la construction de nouveaux appartements, ce qui a porté à Barcelone ou Madrid à une immobilité quasi totale. Les Jeux olympiques de 1992 ont provoqué une crise, mais pas aussi cruelle avec les promoteurs immobiliers qui sont de plus en plus obligés de fermer. Cependant, malgré la crise la demande ne décroit pas. Étant donné que le stock de nouveaux logements diminue chaque mois, il s'agit d'une situation insoutenable.

Un marché à part

Néanmoins, les appartements à Barcelone continuent à être vendus. Pas aussi rapidement qu'auparavant, mais ils sont toujours vendus. Ceci démontre que Barcelone est peut-être un marché à part. Les prix de nouveaux logements à Barcelone sont restés beaucoup plus stables que dans d'autres villes. À Barcelone les prix sont tombés entre un 10% et un 12%, par contre dans d'autres villes avec offre excédentaire, la réduction a été de 50%. Tout cela signifie que si la demande continue stable et que les nouveaux appartements restent rares, cela pourrait se traduire à une nouvelle hausse des prix suivant la loi de l'offre et de la demande.

À Madrid

À Madrid le boom immobilier a provoqué une hausse des prix de 400% de 1998 à 2005. Un exemple de la mauvaise pratique du secteur est représenté par l'investissement spéculatif dans le district de San Chinarro, où une grande majorité des maisons ont été achetées avec l'intention de les revendre. Avec l'arrivée de la crise actuelle, s'est produit l'effet d'image fantôme du quartier. Très peu de gens habitent encore dans ce quartier. Beaucoup de propriétaires optent pour l'option de louer des appartements à Madrid puisqu'ils n'arrivent pas à les vendre. La baisse des prix qui a commencé en 2008 semble prendre fin à Madrid, mais le marché du logement se redresse avec une extrême prudence.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Leboncoin.fr, un faux petit site de vrais petites annonces.

Les prix de l'immobilier en Europe en 2012

Économiser sur son assurance habitation