Bilan de l’immobilier à Nantes en avril 2013

Archive du 08/05/13

La crise immobilière est toujours présente en France, mais malgré tout une baisse des taux de crédit et de l’immobilier est à noter depuis ce début d’année 2013. Une baisse des prix de l’immobilier sur l’ancien comme sur le neuf qui touche toutes les villes. Cette baisse est-elle présente également sur Nantes ?

 

Un état du marché immobilier à Nantes en 2013 
Un ancien octroi à Nantes - Photo CC François de Dijon

Les prix de l’immobilier nantais en 2013

La ville nantaise affiche une baisse sur le volume des transactions immobilières réalisées. Depuis presque un an les acheteurs sont hésitants. Cette baisse des ventes immobilières à Nantes va jusqu’à 30% parfois. Les conditions d’obtention de crédits se sont durcies, malgré la baisse des taux enregistrés depuis le début d’année 2013, et de nombreux investisseurs ont du mal à apporter le financement nécessaire pour acquérir le bien souhaité. Et contrairement à d’autres villes, à Nantes les prix de l’immobilier ont affiché une baisse moins prononcée.

En avril 2013 les prix de l’immobilier nantais se négocient entre 1700€ et 4000€ le mètre carré, maisons comme appartements. Le centre de la ville de Nantes affichant bien entendu les prix les plus élevés. En s’éloignant du cœur de la ville, les prix redescendent et la baisse va jusqu’à 15%. Un achat d’appartement à Nantes de 3 pièces est estimé à environ 230.000€, soit un recul des prix de 0,85% par rapport au mois dernier.

Mais Nantes reste une ville toujours aussi attractive de par sa proximité avec la capitale françaises et sa ligne directe en TGV, mais également avec son bord de mer. Ainsi Nantes attire encore et toujours de nombreuses personnes souhaitant être proches de Paris et de la plage.

Alors ou investir sur Nantes ?

Les prix sont certes élevés sur Nantes, mais les acheteurs peuvent malgré tout réaliser des investissements intéressants et dénicher de bonnes affaires. Planté sur la Loire, le quartier de Beaulieu propose par exemple des biens immobiliers à partir de 2.600€/m², et il en est de même pour le secteur de Dalby un peu plus au nord. Encore plus au nord, vers l’hippodrome, quartier Bourgeonnière les prix sont encore plus bas et un appartement T3/T4 de 80m² peut se négocier à moins de 170.000€, comme une maison de 110m² peut se trouver pour moins de 220.000€. Des prix qui restent tout à fait abordables.

En périphérie de Nantes les prix ont chuté d’environ 20%, attirant peu les acheteurs qui boudent ce secteur. Les biens immobiliers présents se vendent donc très difficilement malgré des bas prix.
Contrairement à d’autres villes françaises, Nantes à bien du mal à sortir de la crise immobilière malgré la baisse des prix de l’immobilier et des taux de crédit plus avantageux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Leboncoin.fr, un faux petit site de vrais petites annonces.

Économiser sur son assurance habitation

Les prix de l'immobilier en Europe en 2012